Le Mouvement Unapei

Actualités

Agir pour une société inclusive et solidaire : les revendications de l’Unapei

Imprimer

Mélanie, portée par un soutien sans précédent sur les réseaux sociaux, a démontré qu’une société ouverte à toutes les différences est possible et même souhaitée par un grand nombre de citoyens. Le message qu’elle porte concerne toutes les autres personnes handicapées, dont le premier rêve et de vivre avec les autres dans une société accueillantes. D’aller à l’école, de travailler, d’avoir un logement choisi, d’être soignés, informés accompagnés... L’Unapei à travers 6 thèmes de revendications propose des actions concrète pour développer une société ouverte à toutes les différences. A découvrir ci-après y compris en français Facile à lire et à comprendre

Aujourd’hui encore, les personnes handicapées vivent en marge de la société. Elles accèdent de fait difficilement à l’école, au travail, à la santé, au logement, aux sports et aux loisirs, au vote, et même à l’information. Les personnes handicapées sont ainsi laissées de côté, sans qu’on leur donne les moyens de décider pour elles-mêmes.

Une société inclusive et solidaire :

  • s’adapte à chaque citoyen en offrant à tous les mêmes possibilités,
  • accompagne les personnes vulnérables pour qu’elles puissent vivre avec tout le monde,
  • se met en capacité d’accompagner toutes les personnes les plus vulnérables.

Construire une société inclusive et solidaire, c’est s’organiser ensemble autrement tout en respectant les différences et singularités.

Une école inclusive qui accueille tous les enfants

Les élèves sont tous différents avec des capacités et difficultés d’apprentissage spécifiques. Une école inclusive s’adapte aux besoins de chacun, avec ou sans handicaps.

Une société inclusive et solidaire accompagne tous les enfants à l’école. Favoriser la mixité est la voie privilégiée pour changer le regard et les mentalités. Les enfants apprennent à l’école à vivre ensemble, tout en recevant un enseignement et un accompagnement adaptés à leurs besoins.

Que faire pour y parvenir ?

  • Réduire les effectifs des classes qui accueillent des élèves handicapés.
  • Y affecter des professionnels formés à les accompagner.
  • Former les enseignants et personnel éducatif afin qu’ils puissent adapter l’apprentissage aux besoins de tous les élèves.
  • Renforcer les moyens qui sont donnés aux enseignants et personnel éducatif : méthodes éducatives et matériel adapté.
  • Aménager des espaces et temps pour s’adapter aux besoins spécifiques des élèves handicapés.

Un travail adapté pour tous

Vivre de son travail et de ses compétences, c’est le souhait légitime de tout un chacun. Travailler, c’est avoir une vie sociale, avoir des collègues, se sentir utile, participer à la vie économique. Pour cela les personnes handicapées ont besoin d’être formées et accompagnées tout au long de leur parcours professionnel.

Une société inclusive et solidaire donne et adapte le travail aux travailleurs handicapées.

Que faire pour y parvenir ?

  • Permettre aux personnes handicapées d’exercer une activité professionnelle partout où il y a du travail.
  • Développer des accompagnements personnalisés et pérennes destinés aux travailleurs handicapées.
  • Adapter les postes des travailleurs handicapés.
  • Rendre accessibles les formations diplômantes et certifiantes aux personnes handicapées.

Un système de santé inclusif et solidaire

Lorsque l’on a un handicap, l’accès à la santé est compliqué. Par manque d’accès au diagnostic, aux soins et à la prévention, les personnes handicapées sont moins bien soignées et ont une espérance de vie moindre que la moyenne des français. Les professionnels de santé ne sont pas formés à les accueillir.

Un système de santé inclusif et solidaire assure un diagnostic, des soins préventifs et curatifs à tous les citoyens.

Que faire pour y parvenir ?

  • Former les professionnels de santé à accueillir et soigner les patients porteurs de handicap.
  • Mettre en place des soutiens aux structures médicales qui accueillent et soignent les patients porteurs de handicap.
  • Reconnaître les aidants familiaux et professionnels comme partenaires du parcours de soins des patients porteurs de handicap.
  • Permettre à tout patient porteur de handicap un bilan de santé annuel multidisciplinaire.
  • Revaloriser les actes de soins pour prendre en compte le fait que soigner un patient porteur de handicap peut prendre plus de temps.

Un "chez-soi" pour tous

Comme tout le monde, les personnes handicapées aimeraient pouvoir choisir là où elles vivent. Pourtant, ce n’est pas souvent le cas, faute de bénéficier d’un accompagnement humain et d’aides financières qui leur permette de choisir librement leur logement.

Une société inclusive et solidaire permet à chaque citoyen d’avoir un « chez-soi ».

Que faire pour y parvenir ?

  • Donner le choix de leur lieu de vie aux personnes handicapées : habitat individuel, semi-collectif ou collectif.
  • Assurer l’accompagnement à l’autonomie des personnes handicapées dans leur lieu de vie.

Des solutions d’ accompagnement pour tous

La loi Handicap de 2005 a posé le principe du droit à compensation des conséquences du handicap. Ce droit vise à permettre à chaque personne handicapée de recevoir des aides et accompagnements lui permettant de mener sa vie. Cependant, 13 000 enfants n’ont aucun accès à l’école ; plusieurs dizaines de milliers d’adultes vivent toujours chez leurs parents sans aucun soutien et près de 7000 personnes, dont 23 % d’enfants, vivent dans des établissements en Belgique loin de leur famille, faute de se voir proposer des solutions en France.

Ces situations ont des conséquences souvent dramatiques : régression et mise en danger des personnes qui ne bénéficient pas de soins et de l’accompagnement dont elles ont besoin, familles isolées et épuisées devant souvent abandonner leurs activités professionnelles, aidants familiaux âgés ne pouvant plus assumer l’accompagnement de leurs enfants adultes.

Une société inclusive et solidaire offre des accompagnements adaptés à toute personne handicapée.

Que faire pour y parvenir ?

  • Appliquer les droits à l’accompagnement définis par la loi Handicap de 2005
  • Mettre en place un plan d’urgence pour proposer à toute personne handicapée des solutions d’accompagnement de proximité et adaptées à leurs besoins. Ces accompagnements doivent permettre aux personnes handicapées de vivre avec et parmi les autres.

Une information accessible

Pour vivre dans la société, il faut pouvoir avoir accès et comprendre toutes sortes d’informations. En France, des millions de personnes peuvent avoir des difficultés de compréhension et se sentent exclues faute d’avoir accès à des informations : personnes handicapées, personnes illettrées, personnes âgées, personnes étrangères. Il existe une méthode qui permet de rendre les informations écrites, électroniques et audiovisuelles, accessibles à tous : le langage « Facile à Lire et à Comprendre » (FALC).

Une société inclusive et solidaire rend accessibles les informations à tous les citoyens.

Que faire pour y parvenir ?

  • Généraliser l’utilisation du langage « Facile à Lire et à Comprendre » : formulaires administratifs et informations publiques, campagnes grand public...