Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer

Un 51e congrès de l’Unapei exaltant

Par Maud Salignat et Christophe Magnant

« Au nom du ministre du Travail... »

Entre vingt et quarante années de travail en Esat   méritaient bien des médailles. Et c’est Roselyne Bachelot assistée de Christel Prado qui ont eu le privilège de décorer 11 travailleurs handicapés des associations de Franche-Comté. Au passage, toutes deux ont pu profiter des salves d’applaudissement destinés aux lauréats du jour.

Chacune des 11 personnes présentes sur scène était émue. Il faut dire que recevoir une médaille des mains d’une ministre pour le compte d’un autre, celui du Travail, ce n’est pas courant. Surtout avec la formule solennelle « Au nom du ministre du Travail, j’ai l’honneur de vous remettre la médaille d’honneur... ». Bien sûr, parmi les médaillés, il y eut quelques moments d’hésitation, de trac mais aussi de l’assurance et du courage. L’assurance fut celle d’un lauréat qui, sans retenue, a pris le micro pour dire à l’assemblée où il travaillait... et « que tout va bien ». Puis de revenir voir la ministre pour lui serrer la main avant de quitter la tribune... tout naturellement. Du courage, tous en eurent pour affronter les projecteurs et les hourras des 1 200 participants. Mais citons quand même l’arrivée de Dominique Pavy qui, affaiblie par une maladie invalidante, accéda à la scène dans son fauteuil roulant accueillie par la ministre depuis l’élévateur prévu à cet effet. Une montée sur le podium longue, en raison d’un équipement pas si accessible que ça, qui fut introduite par un trait d’humour de la ministre la comparant à celle d’une star de cinéma habituée aux effets spéciaux. Et la suite ? Et bien, tous sont assez proches de la retraite, mais nombre d’entre eux appréhendent cette nouvelle vie qui s’annonce. Sauf peut-être Daniel Leguidec qui l’envisage avec sérénité.

Les lauréats sont...

André Racle (50 ans - Médaille vermeil) entré à l’Esat   de Vesoul en 1981 travaille à temps complet aux espaces verts.

Pascal Depierre (51 ans - Médaille vermeil) est entré à l’Esat   de Vesoul le en 1979 travaille à la cafétéria rue de Dole depuis le 1er mai 2009.

Bernadette Perrot-Audet (53 ans - Médaille vermeil) est employée à l’ESAT   Les Genévriers de l’Adapei   de Maiche depuis 32 ans et travaille dans l’atelier de conditionnement

Francine Rohmer (55 ans - Médaille vermeil) travaille à l’Esat   du Territoire de Belfort depuis 1977 à l’atelier Beaux-arts.

Rita Spiga (56 ans - Médaille d’argent) travaille à l’Esat   « Le Val vert » de l’Adapei   d’Ornan depuis 1991 dans l’atelier conditionnement.

Dominique Pavy ( 57 ans - Médaille vermeil) travaille à l’Esat   « PrestigeJura » de l’Adapei   Saint-Claude depuis 1976 et qui a occupé des postes polyvalents notamment eu sein d’entreprises.

Joël Gillet (58 ans – Médaille grand or) travaille à l’Esat   « AST Etupe » de l’Adapei   du Pays de Montbelliard depuis 1970.

Lucienne Vuillard (58 ans - Médaille Grand or) est une pionnière de l’Esat   « Unap » de l’Adapei   de Pontarlier puisqu’elle y est entrée à 17 ans en 1970, date à laquelle cette structure n’était pas encore un Cat  . Elle y travaille dans l’atelier de cotraitance.

Louis Joliot (59 ans - médaille Grand or). Entré en 1973 au CAT   de Morteau qui ouvre ses portes. Il y travaille à temps complet à l’atelier de conditionnement.

Daniel Leguidec (59 ans – médaille d’or), employé à l’ESAT   « Les Vignes » d’Arbois depuis 1976 travaille dans le conditionnement et de travaux sur machines outils.

Jacques Vandroux ( 60 ans – médaille Grand or) travaille à l’Esat   de Lons-le-Saunier depuis 1970 au sein de l’unité prestations.