Le Mouvement Unapei

Actualités

Faux espoirs pour beaucoup

Imprimer

Après les associations du comité d’entente dont l’Unapei, c’est désormais le Conseil national consultatif des personnes handicapées qui enfonce le clou. L’augmentation de l’Allocation aux adultes handicapés, présentée par un Gouvernement qui porte le handicap et la lutte contre la pauvreté en étendard, ne bénéficiera pas à tout le monde.

Le principe de l’augmentation de l’allocation aux adultes handicapées consistait un vrai espoir pour des milliers de personnes handicapées vivant très en dessous du seuil de pauvreté. La présentation du dispositif lors du comité interministériel du handicap de septembre avait déjà donné le la : certaines personnes ne bénéficieraient pas de ce gain de pouvoir d’achat. Le récent projet de loi de finance confirme, chiffre à l’appui ce que dénonçaient déjà les associations.

Si le gouvernement ne revoit pas sa copie, près de 230 000 personnes handicapées vivant en couples verront le plafond de ressources pris en compte pour bénéficier de l’AAH   diminuer, passant de 2 à 1,8 fois celui appliqué pour une personne seule. Pour une partie d’entre elles, l’augmentation d’AAH   annoncée sera partiellement ou totalement neutralisée. Autre nouveauté issue du projet de loi de finances, la fusion des compléments de l’AAH   (complément de ressources et majoration pour la vie autonome), alignée a priori sur le complément le plus faible, qui priveront d’augmentation d’AAH   près de 65 000 personnes. Et ce n’est pas fini ! En effet, si la loi de finances est votée en l’état, les travailleurs bénéficiaires de pensions d’invalidité et de rentes accident du travail, soit près de 250 000 personnes, ne pourront prétendre à la prime d’activité et gagneront en précarité ! Ajoutons à cela la baisse des aides au logement de 5€ ainsi que l’augmentation du forfait journalier hospitalier de 2 € qui va impacter les personnes hébergées en maisons d’accueil spécialisées dès janvier et vous obtenez un gain de pouvoir d’achat loin de bénéficier à tous.

Cette situation a été dénoncée par l’Unapei et par toutes les associations représentatives de personnes handicapées. Fait unique, cela a également été pointé dans un communiqué de presse par le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées, organe placé auprès du gouvernement et qui rassemble plus de 100 membres, dont les associations et syndicats. Le CNCPH a demandé au Gouvernement de revoir sa copie pour que les promesses du Président de la République pour lutter contre la pauvreté des personnes handicapées soient effectives.

Vous pouvez soutenir cette demande en signant la pétition publiée sur change.org par 11 grandes associations nationales, dont l’Unapei, à partir de ce lien