Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer

Les bannis de la République

France : créer des solutions d’accueil et d’accompagnement

Outre les 6 500 personnes exilées en Belgique, la France compte encore aujourd’hui plus de 47 000 personnes handicapées sans solution d’accompagnement.
La plupart du temps, bien que bénéficiant d’une reconnaissance de leur handicap, d’une orientation et d’un accompagnement censé être financé par la solidarité nationale, ces personnes handicapées vivent au domicile familial ou bénéficient de solutions totalement inadaptées à leurs besoins.

Ces situations ont des conséquences souvent dramatiques et inextricables :

  • Régression et mise en danger de personnes qui ne bénéficient pas des soins et de l’accompagnement dont elles ont besoin ;
  • Familles isolées, épuisées, désocialisées, devant souvent abandonner leurs activités professionnelles ;
  • Aidants familiaux âgés ne pouvant plus assumer l’accompagnement de leurs enfants devenus adultes ;
  • Familles désespérées parfois poussées à bout, jusqu’à commettre l’irréparable.

Tout lire dans un document ? Téléchargez le Livre Noir du handicap en France

Nos demandes

Des milliers de personnes handicapées, sans aucune solution d’accueil et d’accompagnement, sont bien loin de choisir leur lieu de vie et de pouvoir réaliser pleinement leurs potentiels !
Il est urgent que l’État engage un nouveau plan de création de places pour répondre aux besoins de ces milliers de personnes handicapées. Peut-on encore admettre que plus de 47 000 personnes, du fait de leur handicap, soient exclues de notre société ?

Voir tous les chiffres.
Pour agir, signez notre pétition

Combien sont-ils ?

Combien sont-ils ?
Un recensement effectué en septembre 2015 par l’Unapei auprès de son réseau (240 associations gestionnaires et 140 294 places gérées) évalue à 47 427 le nombre de personnes sans solution dont 12 658 enfants et 24 769 adultes.

Alors même si l’Etat à prévu de créer des places, selon la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie au 31 décembre 2015, il restera à créer dans le plan prévu depuis 2008, 8 310 places pour 47 427 personnes sans solution recensées dans le seul réseau Unapei et 6 500 personnes accueillies en Belgique !

Découvrir les chiffres en détail

Manques à tous les étages

Certaines personnes pâtissent de solutions inadaptées. C’est le cas de celles exilées en Belgique, faute de place en France, mais aussi de 6 000 jeunes adultes maintenus dans des établissements pour enfants faute d’autre solution. Ces adultes,« en amendement Creton   », ne peuvent vivre leur vie d’adultes et prennent la place d’enfants !

Suivez nous sur Twitter et Facebook de l’Unapei

PNG