Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer

L’Adapei du Pays de Montbéliard

Par Marthe Aurèle

La résidence Pierre Clerc : vieillir chez soi, bien entouré

L’augmentation de l’espérance de vie a conduit l’Adapei   du Pays de Montbéliard à trouver des solutions pour les personnes handicapées mentales vieillissantes, et en particulier celles pour qui le passage à l’âge de 60 ans va de pair avec la fin d’une activité professionnelle ou un changement de lieu de vie.

Plus de capacité d’hébergement
Alors que l’ancien foyer du Patio n’offrait que 12 places, la nouvelle résidence Pierre Clerc, rendue possible grâce au financement du département du Doubs, peut désormais accueillir 32 personnes non dépendantes.
Sortie de terre en moins d’un an, elle a ouvert ses portes, fin août 2009, à Taillecourt, tout près de Montbéliard. En complément, grâce à un partenariat avec l’Adapei  , l’EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Pierre Hauger de Montbéliard héberge jusqu’à 12 personnes supplémentaires, dont la dépendance ou le besoin de soin sont plus marqués. Ils peuvent rendre visite à leurs anciens amis domiciliés dans la nouvelle résidence et participer aux activités.

Accueil et accompagnement tout confort
Spacieuse et fonctionnelle, la résidence comprend deux niveaux, où sont implantées les chambres, mais les espaces de vie et d’activités sont tous de plain-pied. De larges baies vitrées donnent sur les espaces verts. Les espaces collectifs sont conçus pour que les personnes puissent se regrouper par affinités, c’est pour cela notamment qu’il y a deux salles à manger.
Les résidents ont entre 60 et 80 ans. Tout concoure à leur permettre de profiter d’une vie sociale riche, faite de rencontres, de sorties, d’activités… Comme ils habitaient dans des lieux différents avant leur arrivée, ils découvrent d’autres personnes. Les professionnels les accompagnent dans le respect du projet individualisé, en valorisant l’autonomie de chacun. L’établissement n’est pas médicalisé, mais en relation avec les praticiens locaux. Les activités sont multiples : sportives, relationnelles, créatives, culturelles... La proximité des commerces et des transports est un « plus » indéniable. D’ailleurs, en matière d’autonomie, certains résidents vont loin, tel Georges Poete : « J’ai une petite Ligier, une voiture un peu " pour handicapé ", mais je peux aussi bien rouler sur voiture légère que sur tout véhicule… Je vais jusqu’à Dijon, chez ma fille ! »

Vidéo

La vie dans l’établissement présentée par Jacques Viktorin, directeur adjoint des foyers d’hébergement et de la résidence Pierre Clerc, avec les témoignages de Josette Brullot, Yvan Mansord et Georges Poete.

L’Apei   du Pays de Montbéliard

Elle prend en charge plus de 1000 personnes handicapées mentales.
Elle compte une vingtaine d’établissements (SESSAD  , CLISS, IMP  , IMPro  , internat, MAS  , foyers, résidence pour personnes âgées, etc.) auxquels s’ajoutent les Ateliers spécialisés Technoland (AST) regroupant 5 structures de travail adapté.
Quelque 600 salariés forment l’effectif d’accompagnement de l’association, qui a fêté ses 40 ans de travail protégé en 2007.


A voir

Le film des 40 ans des AST, fêtés en 2007.
http://www.adapei-paysdemontbeliard.fr/travail-adapte.aspx


[(

Pour en savoir plus

Historique, secteurs d’activités, établissements… Tous les détails sur l’association sont disponibles sur son site Internet : http://www.adapei-paysdemontbeliard.fr