Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer

Un 53e congrès décoiffant

Par Maud Salignat. Photos : Antoine Combier.

La santé, l’affaire de tous

La santé, elle a orienté tous les débats des deux jours d’un congrès qui s’est fait rampe de lancement du Livre blanc de l’Unapei « Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales ». Face aux constats des difficultés d’accès aux soins et à la prévention et aux carences de notre système de santé, ce document dresse un inventaire des actions à engager en matière épidémiologique, de prévention, de formation des acteurs de santé, d’adaptation et de coordination des parcours...

La santé ? Elle était donc omniprésente, dés l’entrée avec le bus Handident, équipé pour soigner in situ les personnes handicapées, dans les stands avec les solutions innovantes des mutuelles ou les soins de bien-être offerts aux personnes handicapées par l’Urapei  ... et dans les ateliers et tables rondes. Samedi, c’est avec beaucoup d’émotion que Bérénice Fiat, atteinte bébé du syndrome de West, a raconté son parcours de soins, ses crises d’épilepsie, ses choix qu’on a respectés quand elle a dû être opérée, son inclusion au collège aujourd’hui et son ambition de devenir marchande de glace. C’était comme une note positive qui arrivait en contrepoint des exemples concrets de situations d’échecs de soin décrites en introduction par le docteur Collignon, président de la commission de réflexion éthique du CHU de Toulon.

Des notes positives, il y en eut toute la matinée, comme autant des dispositifs innovants et expérimentaux à généraliser, que ce soit en matière de coordination des parcours (le réseau Neurodev du Nord par exemple), de prévention des facteurs de risques (la prévention du cancer avec Oncodéfi), de diagnostic et de prise en charge précoce (le projet soins de l’IME   l’Envol, les CAMSP   d’Hazebrouck), d’équilibre nutritionnel et d’activités physiques, et de réponses possibles au vieillissement (l’adaptation de l’accompagnement dans un foyer de vie non médicalisé de la métropole lilloise)... La veille déjà, comme une mise en bouche en fanfare, Pascal Jacob, auteur d’un rapport sur l’accès aux soins qu’il s’apprête à rendre à Marie-Arlette Carlotti, mettait en scène les solutions pour améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées en projetant sont film « Si tu savais ».

Pour en savoir plus sur la problématique de l’accès aux soins, télécharger le dossier « santé » du dernier Vivrensemble et le Livre blanc de l’Unapei « Pour une santé accessible aux personnes handicapées mentales »