Vivre

Parce que le handicap se fond au coeur de la vie

L’accessibilité

Le pictogramme « S3A » : symbole d’accueil, d’accompagnement et d’accessibilité

Imprimer
L'accessibilité

Pour quoi faire ?

Les symboles sont nombreux dans notre environnement. En terme d’accessibilité, le célèbre « fauteuil roulant » est bien ancré dans notre paysage. Il indique des lieux accessibles aux personnes à mobilité réduite. Un autre symbole s’installe progressivement : c’est celui créé par l’Unapei pour permettre aux personnes handicapées mentales de repérer facilement les lieux qui leur proposent un accueil, un accompagnement et des prestations adaptés. L’apposition du pictogramme S3A est aussi pour elles un « médiateur », utile pour être rassuré et pour oser s’exprimer.

Issu d’une collaboration avec l’Association française de normalisation (AFNOR) et un ensemble de partenaires, le pictogramme « S3A » a été normalisé en mai 2000. Il est destiné à être apposé sur des guichets, des lieux de passage, des produits ou des documents rendus accessibles aux personnes handicapées mentales.

Qui peut l’utiliser ?

Administrations, sociétés de transports, centres commerciaux, lieux culturels, centres sportifs, musées, sites internet, hôpitaux… Tous les acteurs de notre environnement quotidien peuvent potentiellement s’en emparer. Mais ce pictogramme n’est pas un symbole sans signification. Son apposition implique des engagements réels pour l’accessibilité, que certains partenaires ont mis en œuvre.

Quels engagements ?

Pour être accessible, une structure doit s’engager à considérer les besoins et les attentes des personnes handicapées mentales afin de leur offrir des réponses adaptées à la nature et au degré de leur handicap.

Aménagements et services

Les aménagements et services signalés par ce pictogramme peuvent être divers. Ils sont liés à la nature et aux métiers des structures qui l’utilisent : qualité d’écoute et d’accueil par du personnel formé, mise à disposition d’informations simplifiées, adaptation des visites (pour les musées et autres organismes de tourisme...), accompagnement de la personne, etc. : les exemples ne manquent pas.

Guide pratique de l’accessibilité

L’Unapei a édité le Guide pratique de l’accessibilité qui indique les actions à engager pour pouvoir apposer le pictogramme S3A et ainsi faciliter l’accès de la cité aux personnes handicapées mentales. Cet outil central liste et explique les recommandations à suivre, avec divers degrés d’exigence, pour rendre accessibles lieux, services et produits aux personnes handicapées mentales. Certaines préconisations sont destinées à tout type de structures, d’autres sont ciblées en fonction des activités des acteurs concernés (transports, établissements culturels, commerces…). Ce guide, que vous pouvez télécharger, propose également des fiches pratiques pour mettre en œuvre ces recommandations.

Quels accompagnements ?

Le centre de formation de l’Unapei propose un module de formation et de sensibilisation sur l’accueil des personnes handicapées mentales et crée des formations sur mesure pour les structures qui souhaitent s’engager dans cette démarche. Cela prend en règle générale la forme d’une formation de formateurs.

Dans le même esprit, afin de pouvoir répondre à une demande croissante, des « correspondants accessibilité » sont en cours d’identification dans les associations régionales, départementales ou locales de l’Unapei.

Objectif : favoriser les liens de proximité et démultiplier les possibilités d’interventions. L’Unapei conseille et accompagne les associations s’engageant dans cette démarche.