Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer
Quand parents et professionnels travaillent ensemble pour inventer l’avenir

L’Adapei du Rhône

Par Maud Salignat

Le polyhandicap en pratique

Le travail en partenariat, c’est une autre marque de fabrique de l’Adapei   du Rhône. Prenez par exemple le fonds documentaire que l’association mettra bientôt en ligne, il sera à terme un maillon du réseau existant au niveau départemental Redoc 69.

Les professionnels eux aussi ont cette culture du travailler et réfléchir ensemble.

Preuve en est cette association InterMAS, qui rassemble 11 maisons d’accueil spécialisées de la région, dont trois qui font partie de l’Adapei   du Rhône.

« Que les professionnels de MAS   réfléchissent à leurs actes quotidiens, échangent et théorisent autour de cela », c’est l’objectif premier d’un colloque interMAS, un des rendez-vous essentiels de cette association. Directeur de la MAS   Soleil, croisé lors du dernier colloque le 12 mai 2009, Didier Drut voit là une formidable occasion de « mettre en avant des actes quotidiens » qui ont tendance à être banalisés.

Se réunir, réfléchir ensemble, cela permet de se remettre en cause, de se rassurer aussi par rapport à un quotidien difficile quand on est confronté à des handicaps lourds. Les bénéfices engendrés par ces colloques tous les deux ans permettent d’organiser des formations communes pour ces professionnels, d’organiser aussi des transferts et des échanges de résidents entre MAS  , autant de ruptures du quotidien offertes aux personnes polyhandicapées.
Le thème du colloque cette année ? « Egards et regards » ou comment communiquer avec des personnes qui ne parlent pas.

Son

Didier Drut voit là une formidable occasion de « mettre en avant des actes quotidiens » qui ont tendance à être banalisés

Les propos de Didier Drut, directeur de la MAS Soleil, sur l’intérêt de rencontres entre professionnels de MAS, organisées par l’association InterMAS.


A voir

Le film des 60 ans de l’Adapei   du Rhône, « Une histoire de solidarité durable », en ligne sur son site. Le fil rouge de ce film de 14 minutes ? Des enfants qui peignent sur une vitre, images faisant sans doute référence à la séquence du « Mystère Picasso » de Henri-Georges Clouzot.

L’Adapei   du Rhône

Cette Adapei   accueille 2 400 personnes handicapées au sein de 43 établissements ou services, qui sont accompagnés par 1 400 professionnels. Elle vient d’être réorganisée en trois territoires (géographiques) : Lyon Ouest, Rhône Ouest et Lyon Est.

Pour en savoir plus

Notamment sur ses projets, consultez la fiche associative