Le Mouvement Unapei

Actualités

Lettre ouverte de l’Unapei au Premier ministre

Imprimer

L’Unapei appelle le gouvernement à respecter les engagements du Président de la République auprès des personnes handicapées, qui ont été énoncés lors de la campagne présidentielle. Cela devra passer par la mise en œuvre d’une politique ambitieuse du handicap, qui soit transversale et assortie de véritables moyens.

Monsieur le Premier Ministre
Hôtel Matignon
57 rue de Varenne
75007 Paris

Paris, le 17 mai 2017,

Monsieur le Premier Ministre,

A l’occasion de votre nomination à la tête du gouvernement, nous souhaitons vous faire part de nos félicitations et meilleurs vœux de succès dans l’exercice de vos nouvelles responsabilités.

Le mercredi 3 mai dernier, le Président de la République, alors encore candidat à l’élection présidentielle, a consacré sa carte blanche du débat du second tour pour faire part de son engagement auprès des citoyens en situation de handicap.

Renforcer l’accès à la formation et développer l’accompagnement en entreprise, revaloriser l’AAH   au-dessus du seuil de pauvreté, mettre fin aux situations des personnes sans solution en créant des structures pour les accueillir. Ce sont autant d’engagements pris par le Président de la République qu’attendent les 12 millions de nos concitoyens qui vivent en France avec un handicap.

L’Unapei, premier réseau de 550 associations qui représentent les personnes handicapées et leurs familles et qui accompagnent au quotidien 200 000 personnes handicapées, ne peut que se réjouir de telles orientations et vous manifeste par ce biais son envie d’y croire.

Oui, nous avons envie de croire que l’Etat et les départements français vont bientôt cesser de tourner le dos à une partie de leurs concitoyens, voire de les exiler à l’étranger !

Pour que l’engagement du Président ne reste pas lettre morte, notre Union attend qu’un nouvel élan politique soit donné par l’ensemble de votre gouvernement en vue de réarmer la politique du handicap en France.

Vous n’êtes pas sans savoir que 47 500 personnes sans solution d’accompagnement, soit l’équivalent de la population de la ville de Carcassonne, attendent la mise en œuvre un plan d’urgence.

Nous ne voulons plus, par ailleurs, d’une approche sectorielle du handicap, qui, nous l’expérimentons, ne permet pas de construire une société inclusive et solidaire favorisant l’accès plein et entier des personnes handicapées à l’école, au travail, à la santé, au logement et à la citoyenneté.

Nous appelons à cette fin à un engagement des décideurs politiques en faveur de mesures ambitieuses, transversales et coordonnées, assorties de moyens. Pour y parvenir, il manque en France depuis toujours un corpus statistique qui permette d’ajuster les politiques publiques en prenant en compte la réalité des besoins et des attentes des personnes handicapées et de leurs familles.

Notre mouvement espère, Monsieur le Premier Ministre, que le gouvernement saura se mettre en marche en pensant à elles. Le réseau Unapei restera à cet effet attentif au respect des engagements pris par le Président de la République, et reste ouvert au dialogue pour échanger avec les différents membres de votre équipe gouvernementale sur les enjeux et les leviers de la construction effective d’une société inclusive et solidaire.

En vous renouvelant mes félicitations, je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Luc Gateau, Président