Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer

Un 52e Congrès de l’Unapei détonnant

Mayotte a fait le voyage

Deux jours, il aura fallu deux jours à la délégation de Mayotte pour rejoindre Saint-Brieuc. C’était une première pour cette toute jeune Adapei  , née de la fusion de deux associations et qui compte aujourd’hui quelque 90 adhérents. « Nous sommes une Adapei   pas comme les autres », lancent de concert Mogné Mali, sa présidente, Bakary Hatouifati, sa trésorière et Emile Adinani, administrateur. Entendez par là que cette Adapei   doit tout construire à Mayotte où les établissements sont inexistants, où le montant de l’AAH   n’a pas encore été aligné sur celui de la métropole et atteint tout juste les 270 euros. On les a rencontré entre deux chalets, devant la salle des congrès, et tous les trois témoignent de l’ampleur du travail à Mayotte pour que les familles aient un minimum de « droit au répit ». Aujourd’hui, tout repose sur la solidarité familiale qui existe encore, disent-ils, mais celle-ci a tendance à être écornée avec la crise, car « tout le monde veut travailler ». Trouver des solutions pour ouvrir des établissements à Mayotte, qui, depuis mars 2011, est devenu un département d’outre-mer, tel est le but premier de la visite de ces parents.