Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer
Isabelle Miler, présidente de l’Adapei de Côte d’Or

« Parce que je suis un peu louve »

Par Maud Salignat

Si Isabelle Miler s’est engagée à l’Adapei   de Côte d’Or pour en assumer la présidence depuis un an, c’est par colère d’abord puis pour protéger toutes les personnes handicapées mentales, quasiment comme ses trois enfants.

Même si elle n’en gère pas elle-même le quotidien, l’Adapei   de Côte d’Or a été à l’origine de la création d’un foyer de vie pour 57 adultes en 1994, d’un FAM   pour 33 adultes porteurs de multi-handicaps en 2008 et d’un accueil adapté de jour pour enfants et adolescents autistes en 2005.
Ses projets à l’horizon de 2010-2011 : un FAM   pour adultes autistes, une MAS   pour adultes polyhandicapés, un projet d’accueil adapté pour personnes handicapées vieillissantes.