Agir & soutenir

Parce que le handicap mental est aussi une cause

LE MAG - Ils agissent

Imprimer
Annie Huet et Anne-Claire Perrin des Centres E. Leclerc

« le B-A BA de l’accueil »

Par Marthe Aurel

Une démarche bénéfique à tous points de vue

Que disent les membres du personnel de cette démarche et de cette formation ?

Anne-Claire Perrin : Au départ, certains magasins ont pu être un peu réticents, voyant la formation du personnel sur le handicap mental comme une contrainteSelon Anne-Claire Perrin, de la Commission Qualité et Développement durable de l’enseigne, les actions menées avec l’Unapei ont des conséquences positives, autant en termes d’écoute que de sens de l’accueil.
Au départ, certains magasins ont pu être un peu réticents, voyant la formation du personnel sur le handicap mental comme une contrainte
Afficher la vignette . Depuis novembre 2008, 700 formateurs ont bénéficié des formations avec l’Unapei. Les retours sont très positifs. Le personnel a envie d’étendre ces engagements d’accueil, d’écoute et de comportement, qui sont la base de l’accueil dans nos magasins. Ils ont apprécié d’apprendre à mieux appréhender le handicap, pour pouvoir plus naturellement se comporter et accueillir une personne handicapée mentale ainsi que gérer les autres clients.

Cela leur a apporté quelque chose non seulement professionnellement mais également personnellement…

Anne-Claire Perrin : Cela leur a apporté personnellement beaucoup et, de plus, dans leur fonction au quotidien, que ce soit à l’accueil ou en caisse ou même en rayon, ils ont pu porter un autre regard et lever une certaine crainte.

Notez-vous un effet boule de neige ?

Anne-Claire Perrin : Sachant que les engagements d’écoute et d’accueil que l’on met en place s’appliquent aussi à des personnes qui ont des difficultés à se repérer dans l’espace, par exemple des personnes vieillissantes, cette sensibilisation du personnel est utile à d’autres publics que des personnes handicapées mentales.

Son

Afficher la vignette Au départ, certains magasins ont pu être un peu réticents, voyant la formation du personnel sur le handicap mental comme une contrainte

Selon Anne-Claire Perrin, de la Commission Qualité et Développement durable de l’enseigne, les actions menées avec l’Unapei ont des conséquences positives, autant en termes d’écoute que de sens de l’accueil.


En lien avec le sujet, consulter également