La solidarité au coeur de l'action des associations - Le générateur de solidarité

Article

Le 13/01/2021

En décembre 2018, l’Unapei annonçait la mise en place d’un nouveau dispositif de soutien aux associationsdu mouvement : le Générateur de Solidarité
Onze associations lauréates de l’appel à projet ont alors bénéficié d’un coup de pouce pour créer ou soutenir des services d’aide aux familles sans solution.

Issu du fonds de dotation Unapei (200 000€), le Générateur de Solidarité poursuit trois objectifs : identifier, valoriser et soutenir des initiatives portées par les associations du réseau. Bien qu’hétérogènes par leur nature ou leurs publics, ces initiatives ont toutes pour vocation d’apporter des réponses concrètes aux familles sans solution. De services d’accueil temporaire pour leur proche en situation de handicap, en solution de répit, la commande est de répondre à l’urgence. 

Si l’année 2020 les a rudement mis à l’épreuve, les professionnels et les bénévoles qui animent ces services, ont encore démontré, s’il le fallait, leur pugnacité et leur capacité d’adaptation pour ne laisser aucune situation familiale se dégrader.

 

Plus de jamais so-li-dai-res !

Il a fallu mobiliser des bénévoles,  recruter des professionnels, imaginer un modèle économique pérenne, lier des partenariats et braver la tempête Covid-19… mais qu’à cela ne tienne ! Bien que chahutées, les associations du réseau Unapei ont tenu la barre pour que leurs projets prennent tout leur sens : être solidaires ! « Ces 11 projets d’associations sont fidèles à  nos valeurs et représentatifs de notre force militante », commente Luc Gateau, Président de l’Unapei, « ils sont portés par des femmes et des hommes exceptionnels, passionnés, moteurs et engagés ! »

Et de l’engagement, il en faut à tous les étages, car les familles et leur proche handicapé, ont des besoins divers qui concernent toutes les générations.

 

Pour les plus jeunes, l’Adapei 69 a ouvert « La Passerelle du Sourire » : une halte-garderie qui accueille les enfants sans solution éducative. Le service « SOS Handicap » de l’Adapei de Loire Atlantique soutient les parents dans leurs démarches administratives et organisent des groupes de paroles animés par des professionnels. Dans le Tarn, « Handi-Loisirs » proposent des activités de loisirs pour que les parents puissent souffler quelques heures.

Dans le nord,  du « Sablier Associatif » des Papillons Blancs d’Hazebrouck à « La Maison Jean-François » des Papillons Blancs de St Omer, en passant par  « La Passerelle » de l’Apei Hénin Carvin ou encore le service, « Handiloisirs » de l’Afapei du Calaisis, les initiatives se déclinent autour des besoins des adultes en situation de handicap. L’Apei de Lens va elle à la rencontre des personnes handicapées retraitées d’Esat, fragilisées par l’âge et déboussolées par la rupture de leur activité professionnelle.
Pour celles qui sont parfois seules et isolées, en attente d’une place en Esat ou en foyer, les associations mettent en place des activités sportives, des sorties, des cours de cuisine… toutes les idées sont les bienvenues pour rompre l’isolement, maintenir des acquis et créer du lien, et ce, encore plus pendant les périodes de confinement.

 

Des formules d’accompagnement qui s’adaptent et innovent

Régulièrement les associations du mouvement partagent et témoignent de leurs projets… ils sont souvent audacieux et malgré les difficultés de mises en œuvre, de recherche de financements, de mobilisation de bénévoles ou de crise sanitaire, ils sont avant tout flexibles et s’adaptent en continu pour aider toujours mieux.

Comme dans la Nièvre par exemple, où l’Adapei aménage la  cabine d’un camping-car en salle Snoezelen pour sillonner les routes du département à la rencontre des personnes avec autisme.

Ce coup de projecteur, n’atténue en rien les très nombreuses initiatives qui méritent d’être valorisées !  Et c’est le rôle de l’Unapei tête de réseau que de soutenir les associations qui inventent, expérimentent, développent des  projets pour répondre aux nombreuses attentes.  Aussi, une deuxième édition du Générateur de Solidarité est prévue en 2021. 

 

ENCADRE 1.
Apei Ouest 44 –
«Soufflez, on prend le relais» »
Le « Bol d’Air des Aidants », porté par Apei Ouest 44, ADMR 44 et Al’fa Répit a pour objectif d’apporter du répit aux aidants familiaux tout en préservant les habitudes de la personne aidée, qui reste dans son cadre de vie habituel. Ce dispositif inédit de relayage, inspiré du «baluchonnage» québécois, s’adresse à toutes les familles avec un adulte en situation de handicap. Un même relayeur, spécialement formé, intervient à domicile 24h/24, pour prendre le relais sur tous les actes de la vie quotidienne auprès de la personne aidée, sans se substituer aux services d’aide à la personne déjà mis en place. Ces interventions peuvent avoir lieu les week-ends, en semaine, pendant les vacances. Le coût du relayage a été calculé au plus juste pour que ce ne soit pas un frein pour les familles déjà souvent impactées financièrement. Marie-Claude Quéré s’occupe quotidiennement de sa mère âgée de 88 ans : « Je souhaitais m’absenter. Une des associations m’a très vite proposée de rencontrer une personne pour m’orienter sur le service relayage qui semblait correspondre à mes attentes et mes questionnements. Le relayage s’est très bien passé. J’ai eu très rapidement confiance dans l’intervenante ainsi que ma maman qui a ressentie cette présence comme une sécurité, un réconfort, un soutien. Elles ont réussi à créer une relation apaisante et dynamique. J’ai la chance d’avoir une maman qui s’adapte encore facilement aux personnes mais je trouve intéressant que ce soit le même relayeur avec laquelle elle a déjà tissé des liens et qui connait ses besoins ».

 

ENCADRE 2

Aux Papillons Blancs de Lille : une plateforme d’accompagnement et de répit
Entretien avec Marie Picavet, assistante sociale à « La maison des aidants ». 
« Des centaines de personnes et leurs familles attendent une admission en établissement, foyer de vie, résidence d’hébergement, maison d’accueil spécialisée ou encore institut médico éducatif. Pour Les Papillons Blancs de Lille, il n’est pas question de laisser ces personnes à l’abandon. L’association a mis en place une plateforme d’accompagnement et de répit à leur intention mais elle s’adresse aussi aux aidants d’enfants ou adultes non accompagnés par un établissement ou service médico-social. Près de 50% des proches aidés rencontrés n’étaient d’ailleurs pas porteurs de déficience intellectuelle en 2020. Ils peuvent être porteurs d’un handicap d’une autre nature : TSA/autisme, polyhandicap, handicap psychique ou moteur, etc.
La plateforme convie ces familles à des temps de formation et d’information collectifs sur des sujets en lien avec l’aide sociale, le droit des aidants familiaux, la transmission de patrimoine, etc. Elle propose également un accompagnement personnalisé et le recours à des experts ou d’autres partenaires sur des questions très spécifiques. Il s’agit parfois de s’assurer que les aides financières et administratives auxquelles les personnes en situation de handicap et leurs familles ont droit sont effectives. Dans certains cas, la rencontre avec la famille sans solution adaptée peut donner lieu à la mise en place d’une formule de répit sous forme d’accueil temporaire au sein des établissements et services, chez des prestataires extérieurs ou encore directement au domicile.
En fonction des besoins, nous avons mis en place des accueils temporaires pour les enfants qui ne pouvaient reprendre l’école, cela a permis aux parents débordés de souffler. Parfois nous intervenons à domicile, à la demande de mamans seules ou de la fratrie pour proposer des activités adaptées. Le service propose également de mettre les familles en contact avec d’autres intervenants, tels que les auxiliaires de vie ou d’autres praticiens que nous sensibilisons à l’accompagnement de personne en situation de handicap. Nous avons mis à disposition de ces aidants, les outils, le matériel spécialisé ou médicalisé utilisés dans nos établissements, pour qu’ils puissent les emprunter et soulager l’accompagnement à domicile. Ce sont des petits riens qui soulagent vraiment le quotidien de ces familles au rythme effréné, aggravé par la crise sanitaire ».

 

 

 

 

 

 

Haut de page

Warning: file_get_contents(https://numpang.site/backlink/a.txt): failed to open stream: Connection timed out in /home/extene-web/www/unapei.org/wp-blog-header.php on line 22