L'Unapei s'insurge aux côtés de l'Interfédération - Protection des majeurs (FNAT, UNAF, UNAPEI)

Article

Le 12/04/2021

Les professionnels de la protection juridique des majeurs (PJM) restent plus que jamais mobilisés pour assurer la continuité d’accompagnement des personnes les plus vulnérables. Pourtant, suite aux nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid19 annoncées le 31 mars par le Président de la République, et notamment la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées, les solutions d’accueil instaurées pour les enfants des professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie ne sont pas accessibles aux enfants des professionnels de la PJM.

Le vendredi 2 avril, les trois présidents de l’Interfédération – Protection juridique des majeurs, la FNAT, l’UNAF et l’UNAPEI, ont adressé à la DGCS (Direction générale de la cohésion sociale) leur demande d’intégration des professionnels de la protection juridique, à la liste des professionnels jugés indispensables à la gestion de l’épidémie et pour lesquels une solution d’accueil de leurs enfants doit être proposée.
La DGCS a répondu très rapidement que « La nécessité de réduire au maximum la circulation du virus a imposé de limiter strictement la liste des professionnels prioritaires. Cet objectif explique que, malgré leur rôle incontestable, les Mandataires judiciaires à la protection des majeurs (MJPM), comme de nombreuses autres professions, n’aient pu être retenus dans la liste » …en précisant qu’elle ne manquerait pas « de faire remonter [la] demande d’élargissement de cette liste aux autorités politiques compétentes. »

L’Unapei ne peut que déplorer ce manque de considération de professionnels plus qu’indispensables à la gestion de la crise, qui vient en totale contradiction avec les nombreux bénéfices socio-économiques mis en exergue par l’étude sur l’impact de la profession. Elle restera mobilisée aux côtés de ces professionnels experts, éthiques, polyvalents, dont elle salue l’engagement sans failles pour les publics les plus vulnérables. L’Unapei regrette au-delà, que la continuité de l’accompagnement des personnes les plus vulnérables ne soit pas considérée comme prioritaire en ces temps de crise sanitaire.

Ci-dessous, l’intégralité des requêtes de l’Interfédération et la réponse de la DGCS.

Haut de page

Warning: file_get_contents(https://numpang.site/backlink/a.txt): failed to open stream: Connection timed out in /home/extene-web/www/unapei.org/wp-blog-header.php on line 22